Hypnose : la méthode pour arrêter de fumer qui fait un tabac – un reportage France 3

La méthode pour arrêter de fumer en novembre !

À la une de ce samedi 3 novembre 2017 sur France 3 : l’hypnose pour arrêter de fumer à l’occasion du mois sans tabac. Une méthode qui semble bien fonctionner.

Lire l’article sur le site de France 3

En savoir plus sur le sevrage tabagique par l’hypnose

bouton_hypnose_prendre_rdv

Comment en finir avec la cigarette ? Une question que se posent de nombreux fumeurs

Dans le cadre du mois sans tabac, gros plan sur une pratique en vogue qui ferait partie des méthodes les plus efficaces dans le sevrage tabagique : l’hypnothérapie.

C’est le grand jour pour Hannah Gsell. Après 5 ans passé à fumer presque un paquet par jour, la jeune femme veut en finir avec la cigarette. Pour cela, elle a choisi une pratique alternative : l’hypnose.

 »Au départ je n’étais pas convaincue par l’hypnose et toutes ces pratiques, j’en avais déjà entendu parlé… j’avais jamais pensé à le faire »

Finalement, pour retrouver un peu de pouvoir d’achat, elle s’est fait convaincre.

Sonder l’imaginaire, dialoguer avec le subconscient pour modifier les perceptions du tabac. Une discipline pratiquée depuis quatre ans par Karine Goldschmidt (hypnothérapeute à Colmar). Elle reçoit chaque semaine une dizaine de nouveaux clients en lutte contre la dépendance.

Lire également : Qu’est-ce que l’hypnose ?

 »Souvent la difficulté de quelqu’un qui est fumeur, pour arrêter de fumer, c’est de ne pas avoir assez de volonté. Avec la transe hypnotique, avec le travail en hypnose, on va véritablement modifier des choses profondes au niveau du subconscient, et du coup on n’a plus besoin de cette volonté, mais on a toujours besoin de la motivation et de la détermination »

bouton_hypnose_prendre_rdv

Après 1 heure de séance à 180 euros, Hannah semble rassurée

 »Je suis contente d’être venue, au début j’étais un peu réticente, mais là je suis contente de l’avoir fait. Je pense que là en sortant, je n’irai pas fumer. »

Alors, l’hypnothérapie est-elle une méthode miracle ?

Pour Isabelle Merckling – sevrée depuis 1 an – elle est efficace, mais pas suffisante. Elle a dû apprendre à pratiquer l’autohypnose (NDRL qui lui a été enseignée lors de la première séance) pour en garantir les bienfaits dans le temps.

 »À chaque petite pause, chaque fois que j’avais envie d’une cigarette, je la pratiquais. Ça sert à rien d’aller chez le praticien pour d’autres séances. Il n’a pas une baguette magique et vous fait arrêter de fumer, ça ce n’est pas vrai. »

Selon l’association française pour l’étude de l’hypnose médicale, le taux de réussite de l’hypnotérapie serait de 72% un mois après la première séance, mais il chuterait à 40% passé six mois.

Le tabac provoque encore 78 000 décès en France chaque année.

bouton_hypnose_prendre_rdv