L’hypnothérapie : la prise de conscience de votre capacité à effectuer le changement nécessaire

face-984031_960_720

« Je veux aller mieux, ne plus avoir de peurs, d’angoisses ou de phobies
Je veux dormir paisiblement, être bien dans ma peau, dans ma vie
Me sentir belle, ou beau, avoir le poids idéal et être aimé(e)
Je veux être heureuse, ou heureux ! »

Ces aspirations sont régulièrement évoquées en hypnothérapie, mais comment y arriver durablement ? Est-ce vraiment possible ?

Trouver les réponses en soi avec l’hypnothérapie

Et s’il s’agissait de trouver en soi de quoi vivre les hauts et les bas, les doutes comme les certitudes ? De faire de chaque expérience une alliée en transformant l’interprétation que l’on en a ?

Depuis l’enfance, le vécu, le conditionnement, l’éducation formatent la perception de tout ce que l’on vit. D’ailleurs, la même expérience vécue à 10, 30 ou 50 ans sera forcément comprise, ressentie différemment à chaque fois. Ces perceptions diffèrent aussi selon chaque individu.

Lors d’une thérapie par l’hypnose, vous êtes en mesure de prendre conscience de ce mode de fonctionnement et vous pouvez alors cesser « d’accuser » l’extérieur d’être coupable de tous vos maux : « mes parents m’ont fait subir ceci ou cela, ne m’ont pas assez aimé(e) reconnu(e), écouté(e)… idem pour mes conjoints, mes amis, mes profs, mes collègues… et tous les aléas de la vie justifiant tel ou tel comportement ».

LIRE ÉGALEMENT : Qu’est-ce que l’hypnose ?

LIRE ÉGALEMENT : Déroulement des séances d’hypnothérapie

Responsabilité personnelle et triangle de Karpman

Il s’agit de prendre conscience que cela est de votre responsabilité (à ne pas confondre avec culpabilité, qui elle vous replongerait immédiatement dans un schéma de victimisation tel que décrit dans le triangle de Karpman ou triangle dramatique, ce dernier étant composé d’une victime, d’un persécuteur et d’un sauveur, et chacune de ces postures pouvant être prise autant face aux autres que face à soi-même).

Dans cette configuration il y a systématiquement des notions de pouvoir, de contrôle et de culpabilité.

En devenant responsable, il vous apparaît que la vie est une succession de choix et que chacun de ces choix a des conséquences, d’une certaine manière ces choix vous font prendre des risques !

Prenons un exemple :

En devenant parent nous devenons responsable de l’enfant qui arrive. C’est à dire que nous prenons le risque de le voir grandir, vivre, être heureux, s’épanouir, mais nous prenons aussi le risque opposé à tout cela.

Chaque choix engendre un nombre infini de situations.

Ainsi pendant la transe hypnotique durant laquelle vous êtes conscient(e) vous trouvez en vous ce sens de la responsabilité. Il passe par l’estime de soi et l’amour inconditionnel que vous pouvez avoir pour vous-même, et au départ plus précisément pour l’enfant que vous étiez. Cela vous donne alors la capacité d’assumer tous les choix et postures pour lesquels vous avez opté au fil de votre vie.

Par ailleurs, plus vous êtes bienveillant avec vous-même plus vous êtes autonome et confiant(e) en toutes circonstances.

C’est le moyen de vivre les moments « up » comme les moments « down » qui se succèdent tout au long du chemin avec plus de sérénité.
Et c’est un outil puissant pour réapprendre à s’aimer en accueillant l’ombre et la lumière en vous.

Prendre rendez-vous pour une séance d’hypnose à Colmar